• 090920
  • 090820
  • 090720
  • 090620
  • 090520
  • 090420
  • 090320
  • 090220
  • 090120
  • 083120

« cécile ou mes matins manqués | Accueil | 6 »

27 février 2008

Commentaires

Denys

Hasard d'un emploi depuis longtemps abandonné, il se trouve que je connais fort bien Le Plessis-Robinson. Et je dois dire que je ne trouve pas ça ridicule, ni drôle, ni insolite mais, tout simplement, oppressant.
On ne peut pas, en circulant dans ses rues piétonnes, entre ses façades classiques avec breloques aux carrefours, ne pas penser à Portmeirion, par ailleurs autre exemple de pastiche étendu à l'échelle d'un village, dans sa dimension architecturale, comme dans la dimension symbolique du Prisonnier. Comme dans certaines rues du XVIIème arrondissement où l'on passe du médiéval à l'hispanique, puis au vénitien avant de revenir à la renaissance, l'impression est celle d'une complète désorientation, moins spatiale que temporelle puisqu'on sait bien qu'aujourd'hui, on ne construit pas comme ça.

Alors, au Plessis-Robinson, impossible d'ignorer qu'on vous ment : si c'est l'architecture d'un Disneyland, ce n'est pas seulement pour des raisons esthétiques, mais parce qu'on imagine bien, comme à Disneyland, aussi bien d'ailleurs que dans les espaces civilisés de l'excellent Denis Baupin, que la contrainte des formes est à l'image de celle des esprits. J'aimerais bien savoir qui sera admis à habiter là-dedans, à quoi les occupants devront s'engager (remarque, les habitants du Nemausus de Jean Nouvel s'étaient bien engagés à ne pas modifier l'aspect de leurs murs de béton brut parfois décorés des "interventions" de François Seigneur, mais ça m'étonnerait que Jean Nouvel ait été surpris qu'ils ne respectent pas leur contrat) et accessoirement comment seront sélectionnés les occupants des HLM. Non, si Le Plessis-Robinson ressemble à quelques chose, c'est à ces fameux quartiers réservés et barricadés destinés à certaines catégories sociales. Le fait qu'il n'y ait pas de grilles autour ne change fondamentalement rien.

(euh sinon, moi, Rive Gauche, en particulier dans les immeubles de Frédéric Borel, je signe quand on veut ; c'est juste une question de prix)

Isabelle Coste, David Orbach

Merci, bourgeois du cinquième, de votre critique. :-)

J'ai aimé votre vision de notre article comme un "quasi éloge, parfois embarrassé". C'est bien vu genre vrai. Parce que j'ai été élevé au béton de Le Corbusier, cet article a été le plus compliqué à faire pour nous. Vous l'avez ressenti.

@ Denys,

Oui le Plessis Robinson est "oppressant", mais il ne peut être critiqué sur ce point car les quartiers d'urbanisme moderne ne le sont pas moins: Une tour ou une barre d'immeuble répétée plus de trois fois, c'est toujours lourd.

Quand au prix des immeubles de F. Borel, je constate que les prix dans les quartiers anciens de Paris sont très élevés également. Le critère de choix n'est pas là.

Bien à vous.

aymeric

Mon plaisir...

VS

Pour l'Amateur, tu le retrouveras en lien chez Guillaume http://mesbouquinsrefermes.hautetfort.com/ (ce qui me permet de faire d'une pierre deux coups.

aymeric

J'ai vu et mis ma blogroll à jour du coup.
Merci.
(Tu aurais pu faire trois coups et laisser ton site en lien sur ton nom...)

VS

Bah non, c'est embarrassant (un peu comme toi qui ne votais pas pour toi). Et puis tu sais où me trouver.

Intéressantes, tes catégories.

Denys

Profitons du fait que tu ne fermes pas tes commentaires pour en ajouter un : une habitante de la zone en question a participé à ma promenade architecturale de dimanche dernier. Elle nous racontait que ses concitoyens qualifiaient ces bâtiments de "Disneyland", ce qui semble évident ou, plus original, de "maisons PlayMobil" ; et qu'ils ne voient dans tout ça qu'une lubie de leur maire.

1258382565

Music videos, live performances and interviews with today's hottest celebrities; plus music downloads, ringtones, artist profiles, concert listings, music countdown.
http://tinyurl.com/yfjeuev

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)

founded in 1897

Blog powered by Typepad