• Origine et destinées
  • Un_ennemi_du_peuple
  • Part des CSP dans la population active
  • Stax at home
  • Plan 9 from jouy en josas
  • Jdcjdr
  • Sur la ligne de départ
  • Say cheese
  • Dés
  • Chinerussie

« ma trombine poilue partout | Accueil | faisons un rêve (I want my joie de vivre back) »

24 novembre 2012

Commentaires

Raveline

Je pense que cette analyse est tout à fait juste, mais repose sur des présupposés différents des miens (du reste, nos deux réflexions sont, je crois, moins antithétiques qu'elles n'y paraissent au premier abord, mais je t'avoue que j'ai un peu la flemme d'en faire la synthèse !).

- A mes yeux, les partisans de Copé sont encore dans une mystique Sarkozy, tant le style du candidat rappelle celui de l'ancien Président. J'ai le sentiment que leur analyse diverge sur la stratégie à mener pour emporter l'Elysée plus que sur le fond : vois-tu tant de différences idéologiques entre Copé et Fillon, au fond ? Authueil affirme qu'il y en a, mais j'ai un peu de mal à les voir. Je sais qu'il y a l'argument des sondages, mais un sondage, ça évolue : la preuve, le bon résultat de Copé.

- Je parlais plutôt du parti comme force parlementaire que comme groupe de militants, et l'essentiel de mon propos était de souligner qu'un parti parlementaire qui vit grâce à son chef de l'exécutif, au lieu de ce que soit le chef de l'exécutif qui doive sa position à son parti, crée une situation de désarroi une fois qu'il faut remplacer le chef.

Ceci dit, même avec des présupposés différents, je dois dire que ton analyse est assez séduisante, et que c'est sans doute le mépris considérable que je voue aux militants de manière générale (et sans doute, un peu, à ceux des partis de gouvernements de façon plus particulière) qui m'a empêché de suivre ce raisonnement. Je m'empresse donc de garder cette vision des choses en tête.

J'ajoute que j'apprécie d'autant plus cette vision qu'elle est exprimée avec concision, simplicité et sans pédanterie - contrairement à mon billet dont tu as gentiment maquillé les défauts avec des adjectifs laudateurs, mais qui a tous les défauts de mon style : longueur, lourdeur, et étalage permanent de culture.

Je te souhaite un excellent week-end !

aymeric

J'insisterais bien pour te dire à quel point tu te trompes sur les qualités de ton propre billet (de tes billets en général), mais j'ai peur qu'on se moque encore de nous.

Excellent week-end itou.

AvisExperts

Ce que je vois, moi, c'est un parti qui se rebiffe.

Moi aussi

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

founded in 1897

Blog powered by Typepad